La lumière bleue

La lumière bleue – Le danger permanent de l´écran

Des études scientifiques prouvent les dangers de la lumière bleue pour l’organisme humain. Au cours des 10 années passées, l’homme a connu un déséquilibre croissant de ses biorythmes.

Ceci résulte de l’utilisation quotidienne accrue des technologies LED, très efficaces et économes en énergie, dans l’ordinateur, la tablette, le smartphone et la télévision, ainsi que de la forte exposition à la lumière bleue qui y est associée.

 

La signification de la lumière bleue pour notre organisme
La lumière du jour se compose d’un spectre dans lequel est représenté l’ensemble des couleurs, les “ couleurs spectrales „. La couleur bleue est, en particulier, la plus diffusée (Fig. 1 – page suivante). La lumière bleue est perçue positivement par l’oeil. Elle signale l’éveil au cerveau et entraîne l’activité physique.

Le rythme de la vie quotidienne est adaptéà la lumière du soleil
C’est la raison pour laquelle les êtres humains sont très actifs à la lumière du soleil. Tout décalage par rapport à la lumière naturelle du jour a des incidences directes sur notre équilibre biologique. La lumière est importante pour nous, car nous possédons des cellules sensibles à la lumière dans tout notre corps.

La perception visuelle est commandée par la rétine de l’oeil
La rétine traite la lumière qu’elle reçoit via une multitude de cellules sensibles à la lumière et transmet l’information d’image au cerveau. Elle est composée de plusieurs couches de cellules, entre autres la mélanopsine présente dans les cellules ganglionnaires sensibles. La très forte sensibilité de ces cellules se situe dans la zone du bleu. Ces photorécepteurs sont responsables de la perception visuelle, mais ils sont également reliés à de nombreuses zones du cerveau, notamment à l’épithalamus au niveau de la glande pinéale. Par le biais de cette glande, les cellules ganglionnaires de mélanopsine sensibles influencent directement la sécrétion de mélatonine.

La mélatonine comme unité de commande de nos biorythmes
La mélatonine est un marqueur des biorythmes des êtres humains. Le taux de mélatonine dans le sang augmente lentement dans l’obscurité et signale au corps qu’il est naturellement prêt à dormir. Le lendemain matin, le taux de mélatonine baisse à nouveau car la production est freinée par la lumière.

La lumière bleue au travail, chaque jour, et pendant les loisirs
Aujourd’hui, presque tous les postes de travail sur écran disposent d’un écran plat LED. À cela s’ajoutent les ordinateurs, tablettes, écrans de télévision à technologie LED et smartphones, qui sont utilisés quotidiennement de manière intensive. Tous ces équipements techniques fonctionnent avec des éclairages de fond à LED. Ceux-ci produisent une grande part de lumière bleue non naturelle (Fig. 2).

Ils ne possèdent qu’une faible proportion de lumière rouge avec un effet régénératif. La lumière rouge favorise la régénération des cellules dans le corps humain, alors que la lumière bleue produit l’effet inverse. De plus, des bureaux et des locaux de travail sont éclairés par des lampes fluorescentes qui émettent, elles aussi, une forte proportion de lumière bleue (Fig. 3).

Ce que cela signifie pour l’être humain
Le ralentissement de la production de mélatonine entraîne des perturbations des biorythmes ! D’après des études de l’Office fédéral des statistiques, près de 80 % de la population active en Allemagne effectue une grande partie de leur travail quotidien sur ordinateur. De plus, ces personnes travaillent parfois jusque très tard sous un éclairage artificiel. Pour le corps, cette inondation de lumière bleue simule la lumière du jour. La production de mélatonine est alors freinée et les biorythmes du corps humain sont modifiés. Le désir naturel de dormir est réprimé et le corps subit une sollicitation contre-nature, ce qui provoque des symptômes de stress et des troubles du sommeil.

Plus d’un tiers de la population souffre de troubles du sommeil

Lorsque nous travaillons sur des écrans à affichage LED, nous fixons des heures durant une source de lumière bleue.
Cette lumière bleue cause des dégâts sur les cellules visuelles de la rétine, notamment sur la macula et peut même détruire les cellules visuelles si l’exposition à la lumière bleue est trop forte. D’après des experts, ceci peut entraîner des dommages irréversibles à toute la rétine et l’apparition précoce de la Dégénération Maculaire Liée à l’Âge.

Endommagement de la rétine en raison de la trop forte exposition à la lumière bleue
L’oeil est soumis en permanence à des stimulations visuelles. Tout ce que nous voyons directement est représenté sur la macula de la rétine. La macula est la partie la plus importante de la rétine. Elle se caractérise par une concentration maximale de cellules visuelles et c’est là que se trouve la zone d’acuité la plus forte de l’oeil. Les cellules visuelles hors de la macula et à la périphérie de la rétine servent à l’orientation. Le rayonnement UV invisible est filtré en grande partie naturellement par le cristallin, alors que la lumière bleue peut parvenir librement dans l’oeil.

Dégénération Maculaire Liée à l’Âge (DMLA)
Cette maladie oculaire est la cause principale de sérieux handicaps visuels chez les personnes de plus de 60 ans. Les cellules visuelles détruites forment une tache noire dans le champ de vision du patient. Plus la zone des cellules visuelles détruites est grande, plus la perte de champ de vision est importante. Une Dégénération Maculaire Liée à l’Âge avancée peut entraîner jusqu’à la cécité.

Les faits
Comme le montre cet article, la lumière bleue, en raison de ses effets importants sur la sécrétion de mélatonine, est une unité de commande des biorythmes humains. Trop de lumière bleue peut perturber le système sensible des phases d’éveil et de sommeil.
Il en résulte fréquemment un sommeil altéré, trop court et agité, qui ne permet pas de se reposer suffisamment. La fatigue physique et la sensation de stress augmentent.
Il convient de prévenir ces effets. D’une part, on doit réfléchir au comportement de l’utilisateur face aux équipements modernes disposant d’un écran. D’autre part, on doit faire évoluer l’utilisation de la technologie actuelle en matière de verres de lunettes.

// select video element var vid = document.getElementById('v0'); //var vid = $('#v0')[0]; // jquery option // pause video on load vid.pause(); // alternative & optimized implementation thanks to http://codepen.io/daveroma/ window.onscroll = function(){ vid.currentTime = window.pageYOffset/400; }; var filterFromQuerystring = getParameterByName('filter'); $('a[data-filter=".' + filterFromQuerystring + '"]').click();